Adieu iTunes, bonjour Spotify !

Je deviens vieux. En 2007, j’ai été tellement frustré par l’arrêt en Europe de Pandora, un génial service musical, que je n’ai plus suivi ce qui se passait dans le monde de la musique en ligne.

J’ai fait comme tout le monde : installé iTunes, pesté contre son système de classement qui arrange la musique à sa guise, soupiré chaque fois qu’une mise à jour de 78 Mb voulait installer 3 softs Apple, râlé contre son système de synchro qui oblige à acheter des iPod ou iSyncr pour Android, juré chaque fois que je voulais synchroniser ma musique entre 2 PC distants et hurlé chaque fois que j’ai réinstallé mon PC en perdant toutes mes listes et mes étoiles.

Et puis l’autre jour, j’ai essayé Spotify.com. Je ne sais plus vraiment comment ni pourquoi, c’est juste arrivé. Et le lendemain, j’ai viré iTunes. Entre deux j’ai:

  • importé toute la musique de mon ordi
  • importé aussi la musique des différents ordinateurs de la maison (sans la copier en local)
  • importé ma playlist avec mes morceaux préférés depuis iTunes
  • je lui ai ajouté des morceaux piqués sur les autres ordis. Ceux là ont été copiés car ma liste est “disponible hors connexion”
  • écouté les “radios” formées à partir de morceaux similaires à ceux de ma playlist. Ceux que j’ai aimé forment une autre playlist . Ca ne charge pas les mp3 en local (ça serait illégal), mais on peut les écouter en cliquant directement dessus*, alors c’est tout aussi bien. J’ai ainsi découvert Nemesea et Theatres des Vampires, deux groupes dont je vais probablement acheter quelques morceaux. J’ai aussi retrouvé des trucs de ma jeunesse comme Missing Persons
  • ajouté 2 “applications” qui sont en fait des plugin évitant d’avoir à installer du soft en plus:
    • lastfm pour le réseau social musical que j’avais arrêté d’utiliser car mal supporté sous iTunes
    • tunewiki pour voir les paroles des chansons
Ma fenêtre Spotify avec tout ça dedans. Et un peu de place pour des contacts, là haut à droite
  • installé Spotify sur mon Android et là c’est le pied : dès que mon téléphone se retrouve sur le wifi de la maison, toutes les playlists se synchronisent toutes seules ! rien à faire ! wow !
  • paramétré pour le proxy du boulot  mais ça veut toujours pas… mais peut-être existe-t-il des employeurs plus ouverts…

Bon, certaines fonctions nécessitent un abonnement payant. après les 60 jours d’essai. Si je souffre trop après, je paierai parce que Spotify, c’est trop bien.

Et ça me fait me sentir 5 ans plus jeune 🙂


Goulu

Tombé dans la science et l'informatique quand j'étais petit. Maintenant, je m'intéresse à l'avenir car c'est là que j'ai l'intention de passer le reste de ma vie.

Une réflexion sur “Adieu iTunes, bonjour Spotify !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.