Souris Logitech M515 améliorée

Rhaaa! La qualité suisse s’envole! J’achète une nouvelle souris: Logitech, bien sûr. Or le modèle M515 souffre de 2 défauts: Il faut la secouer pour la réveiller toute les 5 minutes, sinon on clique dans le vide. Probablement que ça économise les piles, mais la vieille “Mediaplay” n’avais pas cette tare – paix à son âme.

Encore plus traumatisant, la roulette.La molette, si vous préférez. Elle est libre comme une roue folle, au lieu de crans. Et ça… on ne peut pas le savoir quand le produit est sous plastique! A priori, c’est plus “fun”: pour longer un long texte, on peut la lancer, et ça produite un défilement plus ou moins fort. Ce qui est gênant, c’est son balourd. Oui, elle n’est pas équilibrée! (j’ignorais qu’il fallait les équilibrer comme les roues de voiture). Si ça n’est pas un manque de qualité flagrant, pas étonnant que les actions de Logitech baissent. Vous sélectionnez un menu déroulant, vous cliquez… dessus ou dessous, erreur garantie. Logitech = pointeur approximatifs? Logitech nous refile de la M chinoise? Oui, il semble bien.

souris-M515Correction apportée: démonter le boitier. Facile: il n’y a qu’une vis tête Philips entre les deux piles. Retirer la coque. On voit bien la roulette, son axe qui permet des clics gauche ou droit, en plus des boutons traditionnels. Mettre un peu de pâte silicone sur une pointe de tournevis, la faire pénétrer dans le trou de l’axe (tache blanche sur l’image). Répéter l’opération sur la partie symétrique. Remonter la coque et la visser.

Et voilà, notre roulette de fait plus la balançoire!

Yves Masur (8/2013)