Décharge mobile: Samsung et I-Phone

Test de décharge de la batterie

Comme j’ai l’occasion d’avoir en privé un Samsung Note 3 et en professionnel un I-Phone 4, j’ai testé leur décharge respective au cours du temps sur 3 jours, lors d’une fin d’une semaine de vacances… pluvieuse.

samsung-galaxy-note-3-4 apple-iphone4s

Le réglage était similaire, à savoir: aucun bouffeur d’énergie actif tels que Géopositionnement / Wi-Fi / BlueTooth / NFC. Seul, le GSM était activé. Leur position était la même, à savoir sur mon bureau à la maison, où le réseau 3G (Swisscom) est représenté avec une force de 4/5, plutôt favorable. En effet, plus un mobile cherche du réseau, plus il consomme.

Il faut savoir que le Samsung Note 3 est plus ancien que l’I-Phone 4; je l’ai acheté d’occasion en mai 2014. Il a donc 15 mois d’utilisation. Il comporte par compte plus de programmes: bancaire, CFF, lecteur QR Codes, Facebook, LinkedIn (ça ne sert à rien, mais bon…) process manager, WhatsApp,  etc. Tous ces programmes, même dormants, prennent un chouïa de temps CPU, donc d’énergie. Par contre, il ne peuvent se connecter en arrière plan que si le Wi-Fi est actif. Il a l’Androïd 5.0.

L’I-Phone 4 étant un appareil à usage professionnel, il n’a aucun programme ajouté: je ne prend aucun risque de le rendre instable, alors que je doit pouvoir répondre sans faille lorsque je suis de service. Si des services internet sont utilisés comme l’email, le calendrier, ce n’est que sur activation du programme que la communication est enclenchée. il m’a été délivré en juin 2015, mais date sûrement de octobre 2014.

Il a la version 7.1.1 de IOS (l’actuelle est la 8.4.1, mais des bugs fragilisent le calendrier)

Méthode de mesure

Les deux appareils sont chargés. Ou presque: le Samsung n’était pas connecté au chargeur au moment du démarrage; ce qu’il fait qu’il part à 95% de la charge. Je m’attendais à le voir consommer plus rapidement que l’I-Phone, car je l’utilise souvent avec le Wi-Fi, ou le BlueTooth dans la voiture, et sa décharge est dans ce cas assez rapide. J’ai reçu aussi 2 courts téléphones, le 14.8. vers 16h30. De moins de 3 minutes, ils sont sans grand effet visible.

Comparaison n’est pas raison

Toutefois, l’utilisateur regarde le résultat final.La mesure (échantillonnage) n’est pas régulière, d’où la nécessité d’une colonne d’heures cumulées. Voici le tableau de relevés. Les colonnes d%/H, à droite du pourcent d’alimentation restante affiché lors de la mesure, est le calcul en delta pourcents par heure.

tableau

Et la courbe correspondante: axe vertical: % de batterie indiqué; horizontal: temps en heures.

courbe_decharge

Contrairement à ce que j’imaginais, c’est le Note 3 qui dépense le moins d’énergie. Après une douzaine d’heures, les courbes se croisent; le handicap du Samsung est rattrapé. Les courbes des deux ne sont pas régulière. En voici le détail. On dirait que la décharge de l’I-Phone s’accélère à la fin. Il est probable que ces indication en % ne sont pas si précises. Souvent, le Samsung baisse de 0.5% par heure; mais a un pic à 1.5%/heure

courbe_delta

Il est clair que la baisse de 2 pourcents entre deux mesures manque singulièrement de précision; on peut être à la limite du changement et laisser l’éclairage de l’écran actif plus longtemps aurait changé la valeur à ce moment. Les courbes de décharge sont cependant univoque: aucune ne “remonte”.

Recharge

Après la dernière mesure, comme je me rendais le lendemain au travail si possible avec des mobiles chargés, je les ais reconnectés à leurs chargeurs respectifs. Après une heure, l’état était:

Samsung Note 3: 99%
I-Phone 4S: 85%

Là encore, le Note 3 se montre un peu plus performant. Pour vérifier ceci sur la durée, il faut refaire le test d’ici 2-3 ans…

Yves Masur (8/2015)

Yves Masur

Passionné de technique, c'est d'abord l'électronique puis l'informatique qui me titille les neurones!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.