les 10 startups 2008 selon Wired

dans « Top 10 Startups Worth Watching in 2008 » sur Wired, Julie Sloane propose de surveiller 10 jeunes entreprises qui peuvent faire fort en 2008. Certaines sont déjà bien connues:

  • BitTorrent, le vilain ami des pirates dont j’ai déjà parlé ici devient le gentil diffuseur potentiellement planétaire de contenu multimedia, comprenez de TV du XXIème siècle.
  • LinkedIn, le réseau social professionnel qui lie désormais 16 millions de personnes et table sur des revenus de $100 millions en 2008, pas beaucoup moins que facebook que Wired trouve frivole. Reste à voir si la mise à disposition de l’API LinkedIn lié à OpenSocial permettra de contrer le tsunami facebook, qui permet aux utilisateurs de développer leurs propres applications pratiquement depuis sa création.
  • Slide.com et son rival RockYou, leaders des applications facebook et des widgets à intégrer sur des pages web, dont je reparlerai prochainement ici.

Julie Sloane mentionne aussi d’autres boites moins connues:

  • AdMob, le leader de la publicité sur les téléphones portables défie Google sur ce marché
  • 37Signals est moins connue que ses produits comme « Basecamp » et « Campfire », mais surtout que son framework Open Source « Ruby on Rails » qui permet de développer rapidement de puissantes et jolies applications Web

D’autres encore ont l’air encore assez éloignées du mega succès commercial, quoique:

  • Powerset met au point un moteur de recherche comprenant le langage naturel. L’anglais, donc.
  • Spock regroupe toute l’information qu’on peut trouver sur une personne sur le web. J’en reparle dès que j’arrive à m’inscrire, y’a un bug….
  • L’idée de Fon est excellente, d’ailleurs j’avais eu la même, mais pour l’imposer… bonjour ! L’idée est de permettre aux utilisateurs de téléphones mobiles disposant du WiFi de téléphoner (gratuitement) en utilisant les bornes WiFi d’autres utilisateurs Fon. Bonne chance les gars!
  • Dash va faire des GPS routiers « intelligents » qui échangeront des données en temps réel. Votre « Dash Express » saura ainsi grâce aux autres utilisateurs où se trouvent les bouchons, les déviations (et les radars ?)
  • 23andMe vous dira de quoi vous allez mourir en analysant votre ADN. Bienvenue à Gattaca!

Comment (tenter de) contrôler son identité sur le web

Très bon article dans « Le Temps » : Anouch Seydtaghia donne des informations correctes et 5 règles de prudence pour garder le contrôle de données personnelles sur le Web:

  1. A propos des réseaux sociaux comme facebook ou LinkedIn:
    • n’y mettez pas d’information trop privée
    • vérifiez que personne n’usurpe votre identité. (voir point 3)
  2. Google est dangereux, mais peut aussi vous aider : avec http://www.google.fr/alerts vous pouvez être averti automatiquement dès que votre nom apparait sur le Web !
  3. Pour éviter l’usurpation d’identité : « Il est ainsi conseillé de créer son propre site web – il sera vite très bien indexé par Google -, de créer son blog, et d’être présent, toujours avec prudence, sur MySpace ou LinkedIn. Les plus audacieux créeront leur fiche sur Wikipédia. Les plus consciencieux utiliseront les services de Naymz.com ou de Ziki.com. Ces sites aident l’internaute pour que le site sur lequel il a rédigé son profil figure en tête des résultats des moteurs de recherche, ce qui est très précieux. »
    En gros il est nettement préférable que VOUS publiez du contenu sur vous-mêmes sur le Web plutôt que quelqu’un d’autre le fasse !
  4. Utiliser des pseudonymes sur les forums, sites de vente aux enchères etc, et ne pas les lier à son nom réel. Pour ma part, j’utilise (au moins) 3 pseudos:
    • Un pour les activités que je revendique fièrement, comme publier cet article,
    • Un pour les activités privées, mais avouables
    • Zéro (ou un de ses multiples…) pour les activités inavouables 😉
  5. Effacer ses traces. L’article mentionne l’adresse IP et un site indiquant une mauvaise façon d’en changer. La bonne est ici, mais ne résistera pas à une enquête policière… Plus simplement, supprimer les cookies et l’historique de votre butineur* est une mesure d’hygiène élémentaire

*butineur : joli nom pour « browser », ou « explorateur ».