10 ans de Google

Au bas de vos pages de recherche Google ces temps-ci on trouve ce texte : “Google fête ses 10 ans : célébrez cet anniversaire avec nous !”. Le lien nous emmêne à une timeline retraçant l’histoire de cette boite extraordinaire, depuis la rencontre des deux fondateurs jusqu’aux tous derniers produits.

Pour tenir compte de la fantastique croissance exponentielle de l’entreprise, les deux dernières années sont décrites mois par mois.

Une date dont je me souviens c’est le 18 août 2004, quand Google est entrée en bourse en offrant 19 605 052 actions à 85 $ pièce. Je m’étais demandé si ça valait le coup d’en acheter quelques unes, et puis après tout, non. En novembre 2007 l’action valait quasiment $750 et elle en vaut encore $450 aujourd’hui. 529% en 4 ans, ça fait 51.7% par an… y’a pire …

Google Chrome – quelques tests

Voici donc un nouveau venu dans le monde impitoyable des butineurs: Google Chrome. Le download se fait sans problème, ainsi que son installation (actuellement, seulement pour Windows XP et Vista, viendra sur Mac et Linux prochainement). Cela prendra 47 Mb sur votre disque – Firefox m’en prend actuellement 108 Mb. Il propose de reprendre les paramètres de Firefox ou d’IExplorer.

La navigation propose immédiatement des onglets. La place prise en mémoire vive semble la même que Firefox, soit ~50 Mb, tandisque IExplorer en prend 80. Avec une différence: il y a 3 instances de chrome.exe, et à chaque onglet ouvert, une nouvelle instance est lancée, cependant de taille plus réduite. Ceci explique que, si un volet “plante”, le fermer sans tout quitter est possible.

Une option permet de créer des raccourcis (appelé: Créer des raccourcis vers des applications). C’est un fichier (défaut: sur le Bureau), contenant, par exemple pour ce site, la commande lançant chrome avec l’url: C:\Users\Yves\AppData\Local\Google\Chrome\Application\chrome.exe  –app=https://microclub.ch/

La navigation ne semble pas poser de problèmes majeurs; bien que je ne sois pas parvenu à lire certains flux rss (dont le mien!). Peu de boutons; utilisation du click droit pour des opérations classiques, la sobriété est plaisante. Les commandes Ctrl + et – agissent sur la taille du texte présenté, tel que le font Explorer et Firefox.

Un ami m’a dit ne pas pouvoir ouvrir de pdf sans planter; je ne l’ai pas constaté.  Les boîtes de dialoguent sont mal dimensionnées; une partie du texte est invisible. Est-ce la version française ou ma résolution (1920x 1200) qui gêne? Of course, les premiers bugs sont déjà sortis: une-faille-de-securite-pour-chrome

On s’en doute, Google va utiliser cette fenêtre pour proposer des applications proches de suite tel que Office de MS. Affaire à suivre, donc.

Yves Masur